Partager

Comment ne plus être accro à Facebook

Par Marie Penel. Actualisé: 16 janvier 2017
Comment ne plus être accro à Facebook

Ah Facebook… Ce mot est devenu monnaie courante dans le vocabulaire des français. Créé en 2004 par Mark Zuckerberg afin de relier entre eux les étudiants de l’université de Harvard, il s’est très vite élargi à d’autres universités américaines pour finalement toucher le monde entier. Facebook est devenu un véritable outil de communication : il sert de calendrier (dates importantes, anniversaires…) et d’organisateur d’évènements (invitations simplifiées sans encombrer sa boîte mail). Pour les étudiants, c’est le meilleur moyen de tenir au courant toute une promotion. Et il se retrouve sur tous les supports technologiques. Et c’est là tout le problème : il est devenu tellement indispensable que le laisser de côté est impossible. Il est la nouvelle « drogue » à la mode. Toutcomment.com vous propose son aide pour ne plus être accro à Facebook.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment contacter Facebook France
Étapes à suivre:
1

Facebook, une drogue : l’une des définitions de la drogue est « une chose qui grise, intoxique l’esprit ou dont on ne saurait psychologiquement se passer ». N’est-ce pas un peu le cas de Facebook ? Posez-vous la question : arrivez-vous à vous passer de Facebook au moins 1 journée, pour ne pas dire 1 heure ou 1 minute ? Votre réponse à cette question sera surement « oui, évidemment » ; mais l’avez-vous déjà fait ?

Vous répondrez ensuite que ce n’est pas la même chose qu’une cigarette ou de l’héroïne. Ce n’est pas faux, Vous ne risquez pas de mourir avec Facebook. Sauf si vous êtes en voiture et que vous lisez la dernière notification tout en conduisant.

Moins mortel, il vous éloigne des personnes en créant un lien social virtuel plutôt que réel. Vous contactez de moins en moins vos amis Facebook par un appel téléphonique, mail ou sms. Vous privilégiez les messages privés. Pourtant certains d’entre eux aimerez bien entendre votre voix.

Mais paradoxalement, vous coupez définitivement de Facebook pourrait également vous isoler socialement vis-à-vis de vos amis qui, eux, continueront à l’utiliser. Il faut alors réussir à contrôler Facebook pour continuer à vous y connecter sans le laisser s’imposer.

Vous y êtes ? Sachez que tout problème a sa solution. Mais comme pour arrêter de fumer ou, plus difficile, le sevrage de drogues, vous devrez faire preuve d’une grande volonté, mais également d’une grande patience, car une addiction ne se traite pas en un jour.

 

2

Comment ne plus être accro : c’est bien là toute la question. Contrairement à la cigarette ou aux drogues, il n’existe pas de médicament pour se sevrer de Facebook. Si vous avez une volonté de fer, que rien ne peut entamer, alors votre décision de bannir Facebook, immédiatement et pour une durée que vous aurez choisie, sera concluante.

Si, au contraire, vous sentez que ce sera trop dur pour vous, que vous n’en avez pas la force ni la capacité, alors sachez que vous vous trompez. Vous pouvez vous sevrer mais il vous faut juste un programme adapté et progressif. Voici quelques astuces pour commencer votre séparation de Facebook. Et pour les imager, elles seront mises en parallèles à ce qui peut être fait pour arrêter de fumer.

Comment ne plus être accro à Facebook - Étape 2
3

1/ Désactivez les notifications : dans un premier temps, cette solution vous permettra de ne plus y penser constamment. Les notifications arrivent pour tout et n’importe quoi et sont la tentation vous menant à consulter Facebook. Désactivez les aussi bien pour Facebook, que pour Messenger ou encore tous les jeux reliés à Facebook. En comparaison, c’est comme si votre corps vous réclamait une cigarette et que vous palliez le problème avec un chewing-gum à la nicotine ou avec autre chose. Vous ne succombez pas à la tentation et ça fait déjà une cigarette en moins. Cela vous paraît peu, mais c’est déjà beaucoup vu le nombre de notifications que vous pouvez recevoir en une journée. Rappelez-vous cette célèbre phrase : « un petit pas pour l’homme, un grand pour l’humanité ».

4

2/ Fixez-vous des limites : Facebook a la capacité de nuire à votre couple ou à votre travail, alors bannissez le. Au boulot, retirez-le de votre navigateur si vous travaillez sur votre PC ou enlevez-le de votre écran d’accueil de téléphone dès votre arrivée au travail. A la maison, si vous êtes en couple, oubliez Facebook dès le retour de votre conjoint ; donnez-lui 5 minutes s’il veut regarder son propre compte mais après, c’est dîner à deux (pourquoi pas aux chandelles) avec une conversation ou même un film qui vous offrira un sujet de discussion. Célibataires, fixez-vous une heure limite comme quand vous étiez enfant. Commencez par l’une de ces solutions, puis passez à l’autre. Vous ne voyez pas cette solution mais c’est comme vous fixez une limite dans la journée où vous ne devrez plus fumer, après 20 heure par exemple.

Comment ne plus être accro à Facebook - Étape 4
5

3/ Privilégiez les appels, mails et sms, voire les rencontres physiques, à Messenger : une fois les premières limites fixées et respectées, félicitez-vous. Vous avez résisté à la tentation et ce n’est pas rien. Vous êtes en voie de guérison. Maintenant, fixez-vous en d’autres. Désinstallez Messenger et remettez-vous aux appels et sms. Allez voir vos amis. Retrouvez une vie sociale physique et non virtuelle. Tout en vous connectant de temps en temps à Facebook. Dans le cas de fumeurs, il s’agit de privilégier les patchs et les chewing-gums spéciaux en consommant une cigarette seulement dans la journée. Et peut-être que le lendemain, vous n’en consommerez aucune.

6

4/ Donnez votre numéro ou votre mail plutôt que de vous connectez à Facebook : vous retrouvez quelqu’un dans la rue, un vieil ami. Après avoir discuté longuement, vous souhaitez tous les deux garder le contact. 1er réflexe : vous demandez en amis sur Facebook. Proposez-lui également votre mail et votre téléphone. Rien que cette proposition est en soi une étape vers la guérison. Ici, dans le cas d’un fumeur, il s’agit tout simplement de savoir dire non à quelqu’un qui vous propose une cigarette. Si vous acceptez la 1re fois, ne vous en voulez pas et pour la prochaine sachez dire non.

7

5/ Diminuez progressivement Facebook : vous avez toutes les clés de base en main pour vous en sortir. Continuez à retirer progressivement Facebook de vos journées pour finir par ne lui accorder qu’un court moment dans la journée ou, mieux encore, dans la semaine. Comme les fumeurs diminuent petit à petit le nombre de cigarette qu’ils consomment en une journée.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment ne plus être accro à Facebook, nous vous recommandons de consulter la catégorie Internet.

Conseils
  • Pour les adolescents : parents, c’est à vous de fixer les limites. Quitte à entrer en désaccord avec votre enfant. Mais sachez que c’est pour son bien et plus tard, peut-être qu’il vous en remerciera.
  • Les conseils donnés ici ne sont qu’un avis personnel adapté des méthodes qui peuvent être utilisées contre le tabac via les médicaments à différentes doses de nicotines, par exemple. Utilisatrice de Facebook, ils sont l’une des représentations, suivant une logique, de ce à quoi le sevrage devrait ressemblait. Ils ne garantissent en rien votre guérison, chacun étant différent des autres.
  • Combattre une addiction n’est pas une chose facile. Votre moral peut en être altérer et votre frustration peut retomber sur votre entourage. N’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Écrire un commentaire sur Comment ne plus être accro à Facebook

Que vous a semblé cet article ?

Comment ne plus être accro à Facebook
1 sur 3
Comment ne plus être accro à Facebook

Retour en haut